Nations

LES 11 NATIONS AUTOCHTONES DU QUÉBEC

Carte_affiche_nations_2015_WEB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abénakis
La nation abénaki doit son nom au mot « Wabanaki », qui signifie « terre du soleil levant ». Établi à Odanak et Wôlinak, ce peuple originaire des actuels États du Vermont, du New Hampshire et du Vermont est réputé pour ses vanneries, ses danses traditionnelles, ses masques et ses totems.

Algonquins
Installés dans l’Ouest du Québec, les Anishinabeg sont restés très proches de leurs racines et leur mode de vie ancestral. Ils sont encore une majorité à utiliser leur langue algonquine maternelle, dans laquelle leur nom signifie « vrai homme ».

Atikamekw
Attachés à un développement économique respectueux des traditions et de l’environnement, les Atikamekw sont passés maîtres dans le travail de l’écorce et la confection, entre autres, de canots. Leur nom d’origine signifie « poissons blancs ».

Cris
Les Cris forment une grande communauté qui, au même titre que les Inuit, fut au centre des négociations, en 1975, avec les gouvernements fédéral et provincial pour l’exploitation hydroélectrique de leur région. Une étape décisive dans la poursuite de leur autonomie.

Hurons-Wendat
C’est à Wendake, à proximité de Québec, que la seule communauté wendat reconnue dans tout le Canada est établie depuis plus de trois siècles. Réputée pour son dynamisme et son sens du commerce, la Nation wendat met en valeur son patrimoine culturel via de nombreux attraits touristiques.

Inuit
En langue inuktitut, le sens du mot Inuit (« les personnes ») renvoie à un temps où les habitants de l’Arctique pensaient qu’ils étaient seuls sur la Terre. Les Inuit du Québec peuplent 14 villages dans l’immensité du Grand Nord. Leur mode de vie et leur art, notamment la sculpture, sont renommés dans le monde entier.

Malécites
L’histoire des Malécites est celle des retrouvailles, en 1987, de 130 membres de cet ancien peuple nomade longtemps dispersé à travers le Québec. C’est à Viger, dans le Bas-Saint-Laurent, que ces représentants du « peuple de la belle rivière » se réunirent pour former un conseil au nom de leur nation.

Micmacs
Au XVIe siècle, ce sont les Micmacs qui accueillirent les premiers arrivants européens sur les côtes de Gaspésie. L’aide de ce peuple de pêcheurs et de navigateurs fut précieuse aux explorateurs et aux marchands. Une histoire et une identité fortes que les Micmacs mettent en valeur à travers différents sites et activités, comme la pêche au saumon.

Mohawks
De la puissante nation que formaient les Mohawks, membres de la Confédération des Cinq Nations iroquoises, il reste un attachement fort aux traditions empreintes de spiritualité de ce peuple sédentaire. Les Mohawks ont su préserver leurs valeurs et leurs choix malgré l’influence des villes voisines.

Innus
Appelés Montagnais par les premiers explorateurs français qui désignaient ainsi les habitants des petites montagnes de la Côte-Nord, les Innus forment la plus grande nation autochtone du Québec par le nombre de ses membres. Dans leur langue, l’innu-aimum, le terme « Innu » signifie « être humain ».

Naskapis
La nation Naskapi est celle de grands connaisseurs d’un vaste territoire boréal. Les Naskapis continuent à faire valoir leurs savoir-faire traditionnels à travers des activités de chasse, de pêche et de découverte touristique de la toundra et de la taïga. Dans leur artisanat, le caribou occupe une place très importante.